Bilan FY15 de l’accord GPEC chez HPCCF

gpecNous complétons aujourd’hui le bilan FY15 de la GPEC. Après notre Flash sur le bilan HPF diffusé le 17 octobre vous trouverez ci-joint le bilan GPEC sur HPCCF.

Si le bilan GPEC à HPEF était assez mitigé, celui sur HPCCF est carrément inquiétant avec :

  • Une diminution importante de la proportion des postes Emergents ou En tension avec en parallèle une forte augmentation du nombre de postes en décroissance
  • Un nombre beaucoup trop faible de recrutements
  • Un nombre faible de salariés ayant pu bénéficier d’une mobilité interne
  • Une insistance à promouvoir les dispositifs MVES et Phénix (prêt de main d’œuvre auprès d’une autre entreprise) : est-ce le moyen pour la direction de faire partir les salariés, notamment ES, à moindre frais ?
  • 60 départs en GPEC OUT à fin décembre 2014  (comme espéré par la Direction) grâce notamment au dispositif de « substitution » négocié par la CFE-CGC, mais faut-il se réjouir de ces départs ?

Vous trouverez ci-dessous le détail des chiffres HPECCF présentés, avec notre analyse.

L’exercice GPEC  FY16 devrait bientôt démarrer avec la stratégie et les tendances des emplois GPEC en FY16 à HPEF et HPECCF. Nous n’attendons malheureusement pas de bonnes nouvelles avec les annonces mondiales et les menaces sur ES.

Rôle et composition de la commission de suivi de l’accord GPEC HPECCF

Pour mémoire, cette commission est composée de membres de toutes les organisations syndicales présentes chez HPE (y compris celles qui ne sont pas considérées comme représentatives) et de l’équipe HR assistée par le cabinet Altedia.  Laurent Juvigny (Nicolas Diter en backup) représentait la CFE-CGC HPCCF. Son rôle est le suivant :

Rôle de la Commission de suivi de l’accord GPEC
Suivi individuel et nominatif – Des volontaires aux différentes mesures de l’accord
– Des situations de refus sur saisine des salariés
– Des demandes de corrections sur la cartographie des emplois
– Sur les demandes de départ à l’extérieur d’HP (MVES et détachement)
– …
Débat et Vote – Sur des aides financières additionnelles à octroyer (formation, …)
– Sur les demandes de retour anticipées des volontaires ou des rétractations de leur volontariat
– Sur les demandes de départ à l’extérieur d’HP (DRAT)
– …
Suivi collectif – Des différentes modalités de l’accord notamment en cas de mise en œuvre du DRAT
– …

 

Evolution de la typologie des postes : une tendance qui se confirme et qui est inquiétant

Les évolutions globales apparaissent dans le slide suivant (les effectifs en FY15 tiennent compte de la scission intervenue au 1er septembre)

gpec1

Etant donné la variation importante du nombre de salariés HPECCF due à la scission, les données de chaque business sont plus faciles à comparer :

gpec3

 

 

 

gpec2

 

 

 

gpec4

 

 

 

gpec6

 

 

 

gpec7

 

 

 

 

D’une manière générale les postes « Emergent » et « En tension » ont une fâcheuse tendance à disparaître, or ils sont essentiels pour que « l’aspirateur à valeur ajoutée » du programme « Challenge 2017 » puisse fonctionner et que le nombre de postes « Décroissant » puisse baisser. C’est au contraire les postes « Décroissant » qui augmentent un peu partout.

Les évolutions d’emploi sont par ailleurs toujours négatives, c’est-à-dire qu’elles vont vers une typologie plus menacée. Avec parfois uen logique qui nous échappe comme le passage en sensible de l’emploi « support technique SAP » (en foncé ci-dessous les changements vers les emplois « Sensible » et « Décroissant » en FY15) :

gpec8

La répartition « cadres – non cadres » est également révélatrice de la stratégie d’HP depuis des années vis à vis des « non cadres » (données HPE après la scission) :

Les créations de postes à HPECCF : le point noir

gpec9

Contrairement à HPF, la quasi-absence de création de postes à HPCCF ne permet pas une véritable mobilité interne hormis quelques programmes de rotation :

gpec10

Mobilité interne : elle tourne au ralenti

Le bilan des formations réalisées dans le cadre de la GPEC IN comme celui des inscriptions au dispositif MIMI est insuffisant. Nous demandons que l’inscription au MIMI des salariés soit systématique. On note tout de même une quarantaine de mouvements de mobilité en FY15, dont une douzaine attribuables à la GPEC IN.

Départs GPEC OUT : objectifs de la direction atteints

60 départs sont intervenus à HPCCF au titre de la GPEC OUT fin 2014. Une moitié des départs via le dispositif de « substitution » proposé par la CFE-CGC et choisi par une majorité de salariés « séniors ».

L’équipe CFE-CGC se tient à votre disposition pour plus d’informations.