Flash du 16 septembre – 30000 jobs supprimés chez HP !

megLors du « Security Analyst Meeting » (SAM) du 15 septembre, les top executives des deux futures compagnies ont présenté leurs plans devant les analystes.
HP Inc prévoit de supprimer 3.300 postes d’ici à 2018, dont 1.600 en 2016, sur un total de 50.000 après la scission (-7%).
Chez Hewlett-Packard Enterprise, c’est entre 25.000 et 30.000 jobs qui vont encore disparaître, sur les 250.000 que comptera la société après la scission, soit 12% de réduction d’effectifs.
Nous avons retrouvé la photo ci-contre, qui date de la campagne 2010 de Meg Whitman au poste de Gouverneur ; on peut y remarquer que le recyclage marketing n’est pas étranger à nos dirigeants (on constate une étrange ressemblance avec le nouveau logo de HPE).

Ca y est, ça (re)commence…
Ce sont toujours les mêmes vieilles recettes que l’on nous sert ; la réduction des effectifs de 54,000 personnes depuis FY12 est présentée par Margaret Whitman dans ses slides  comme un « tremendous progress », et un « strong improvement » – les salariés apprécieront.

tab
(cliquer pour agrandir l’image)

Et Meg explique tranquillement qu’il faudra continuer dans cette voie, en réduisant encore plus le « headcount ».

Nombre licenciements HP monde
(cliquer sur l’image pour agrandir)

Nos dirigeants n’ont pas été avares de promesses devant les analystes, anticipant la croissance du chiffre d’affaires, un profit opérationnel autour de 10 % chez Enterprise aussi bien que sur Inc, un cash flow en amélioration dès 2016 dans les deux sociétés, des programmes de rachat d’actions et la distribution de dividendes aux actionnaires.

Un certain scepticisme a accueilli cette projection idyllique (sauf pour les salariés), certains analystes remettant notamment en cause les chiffres de croissance annoncés.

Une nouvelle année difficile s’annonce donc pour tous les salariés de l’ex-groupe HP.