Flash du 29 janvier 2015 CFE-CGC HP

Sources d’information :

  • Observatoire National de l’Emploi (ONE) HP
  • CE Extraordinaire HPCCF
  • Coffee Talks

En avant toute vers la Scission !

Ce début de semaine a été riche en échanges avec la direction. En résumé :

  • La priorité absolue c’est la scission,
  • Le programme Challenge 2017 n’est pas remis en cause, l’atteinte des résultats business reste déterminante pour le poursuivre,
  • La Direction aurait aimé opérer un nouveau PSE ciblé façon GPEC OUT et/ou un PDAV mais le timing ou le coût rendent ces options très peu probables,
  • Au-delà du discours rassurant du PDG et des indéniables progrès dans de nombreux domaines à HP en France, les menaces sur nos emplois restent très fortes et l’absence de formation et d’ouverture de postes notamment sur HPCCF nous pénalisent chaque jour davantage,
  • Des précisions seront apportées la semaine prochaine lors des discussions sur la scission (les 3, 4 et 5 février).

Cette semaine a été dense, autant pour les élus que pour la Direction :

  • L’Observatoire National sur l’Emploi (ONE) de HP ce lundi (réunion que nous considérons comme non terminée)
  • Un CE extraordinaire HPCCF mardi, avec Gérald Karsenti
  • Des « Coffee-Talks » sur différents sites, qui s’enchaînent toute la semaine
  • La poursuite du CE HPCCF mercredi
  • Un CE extraordinaire HPF jeudi et vendredi

C’est l’avenir de l’entreprise qui a été débattu pendant plusieurs jours. La situation commence à se clarifier à la veille d’un rendez-vous crucial en début de semaine prochaine (discussions sur la scission les 3, 4 et 5 février)

  • La scission est la priorité numéro ONE et le calendrier pour y parvenir est très serré : création de nouvelles entités pour début septembre et mise en place de HPE et HPInc pour le 1er novembre,
  • La Direction aurait aimé poursuivre la transformation via la GPEC, c’est-à-dire un PSE « à la GPEC OUT » comme en 2014, mais le timing est trop serré. Cette option semble donc peu probable. Nous avions indiqué à la Direction lors de la réunion du 12 décembre qu’un PSE GPEC 2015 nous paraissait incompatible avec le calendrier, aurions-nous été entendus ?
  • La Direction souhaiterait rajeunir la pyramide des âges : un programme PDAV a été évoqué, mais d’après les dernières déclarations du PDG cette solution n’a pas été retenue. Par ailleurs, nous avons fait remarquer à la Direction que l’engagement du plan de PDAV 2012 de 54 embauches de jeunes diplômés sur 3 ans à HPCCF s’est pour l’instant concrétisé par seulement 8 embauches de « graduates »…
  • La volonté de poursuivre le plan « Challenge 2017 » reste entière et « l’atteinte des résultats business est la meilleure garantie pour les emplois » dixit la Direction. Elle souhaite continuer à transformer l’entreprise car la France a été longtemps pénalisée par un manque de flexibilité et des coûts trop élevés. Les échanges ont été vifs sur ce sujet:
    • Nous avons dit à notre Direction que la GPEC est l’outil de flexibilité par excellence. Nous attendions et continuons à demander qu’il soit réellement mis en oeuvre, principalement sur son volet ‘’mobilité interne’’ (GPEC IN)
    • La GPEC IN devait être un formidable outil de transformation, il n’en est rien à ce jour. UNE formation a été financée dans le cadre de la mobilité GPEC à HPCCF en FY14 ! (s’agit-il du fameux ‘’ONE HP’’ ?). Nous avons demandé au PDG où étaient passés les 40 M€ de financement des actions prévues pour la GPEC IN ; ils sont toujours à disposition des business paraît-il…
    • Nous demandons que la GPEC IN soit mise en œuvre sur FY’15 prioritairement. Voici 3 exemples concrets d’opportunités qui viennent s’ajouter à ceux bien connus du Cloud et du Big Data :
      PPS investit lourdement sur le domaine de la mobilité et des dizaines de postes sont ouverts … mais pas en France,
      Une dizaine de REQs sont ouvertes à CMS. Nous demandons que la Direction identifie, parmi les 300 salariés qui ont fait une demande de mobilité GPEC, les meilleurs candidats. CMS souffre d’un manque d’investissement technologique, c’est le moment de réagir,
      Sur ES, il faut arrêter la spirale « pas de résultats, pas d’investissements » Si, comme le souligne la Direction, c’est une « priorité nationale » alors mettons le paquet en matière de formation et de mobilité vers les postes à valeur ajoutée,
  • La déclinaison de la stratégie par business a été discutée lors de l’ONE lundi. Les élus des CE HPF et HPCCF seront consultés à leur tour dans les jours qui viennent. Les conséquences sociales de la stratégie n’ont pas été évoquées dans le détail pour le moment. La tendance est malheureusement préoccupante pour l’avenir de nos emplois et les changements par rapport à 2014 sont majeurs (doublement du nombre d’emplois décroissants). Voilà qui renforce le besoin d’une vraie mobilité interne.
  • Lors des réunions de la semaine prochaine, nous devrions savoir si le scénario à 3 entités légales (HPF/HPCCF pour HPE plus une nouvelle HPInc) est confirmé.