GPEC : ouverture d’un pré-volontariat vers le 15 juin

Les CE HPECCF puis HPEF ont donné leur accord pour l’ouverture d’une phase de pré-volontariat GPEC. Cette ouverture devra avoir lieu après la fin de la négociation sur le Livre1 (discussions en cours notamment sur le décompte des volontaires) prévue le 14 juin. La fenêtre de volontariat s’étalera du 7 juillet au 4 août. Sous réserve que le projet CSC ne remette pas tout en question.

La CFE-CGC qui est à l’origine de ces changements est satisfaite : ils permettront aux salariés comme aux RH d’éviter de tout devoir gérer pendant l’été (par exemple travailler sur des permutations dès le mois de juin). Les statistiques d’Altedia (3 juin) montrent une progression nette des EDV tant sur HPEF que sur HPECCF.

Les discussions aux CE ont été largement consacrées au rapport de l’expert Sextant sur les PSE proposés par la Direction. L’affaiblissement des structures françaises a été le point dominant des débats avec un éclairage au passage sur CSC.

Ouverture prochaine du pré-volontariat GPEC

La CFE-CGC HPE argumentait depuis plusieurs semaines pour l’ouverture d’une phase de pré-volontariat. En effet, l’enquête réalisée depuis mai par la CFE-CGC montrait qu’une bonne partie des salariés intéressés par la GPEC OUT et ayant répondu à l’enquête soutenait cette idée). La Direction avait formulé une proposition lors de la négociation du Livre1 la semaine dernière (lire notre Digest du 3 juin). Cette proposition a été soumise mardi et mercredi aux CE HPEF et CE HPECCF qui l’ont approuvé.

Si le projet GPEC est mis en œuvre, la fenêtre de volontariat pour la GPEC OUT sera ouverte du 7 juillet au 4 aout 2016. Elle sera précédée d’une phase de pré-volontariat qui devrait s’ouvrir après la fin de la négociation sur le Livre1 (prévue le 14 juin), soit aux environs du 15 juin. Les salariés volontaires pourront se manifester dès l’ouverture du pré-volontariat et leur candidature serait pris en compte dans le cadre de la fenêtre de volontariat sauf changement avant la fin de la fenêtre de volontariat. L’intérêt principal du pré-volontariat sera de permettre aux salariés de travailler sur leur projet et aux RH d’accompagner les salariés (gestion des permutations notamment).

Les modalités de candidature seront précisés par la communication à venir des RH. Les candidatures pourront être soumises jusqu’à la fin de la fenêtre de volontariat (le 4 août). Les projets devront également être soumis à Altedia avant la fin de la fenêtre de volontariat. Pour mémoire, une candidature ne sera acceptée que si elle liée à un projet validé par Altedia. Les volontaires retenus seront informés vers la mi-août. Nous serons vigilants pour que le respect de l’anonymat soit préservé au maximum notamment pour que les volontaires éventuellement non retenus ne subissent aucune pression ultérieure.

Nette progression des Rendez-Vous EDV chez Altedia

Dans le Digest du 3 juin nous vous faisions part des statistiques des Rendez-Vous avec Altedia au 26 mai. La mise à jour de ces données au 3 juin montre une nette progression du nombre d’entretien en vue de constituer des dossiers de mobilité externe (EDV) :

  • 67 RdV pour HPEF dont 51 émanant de salariés sur un poste décroissant dont 30 sur un poste décroissant visé au Livre2
  • 56 RdV pour HPECCF dont 26 émanant de salariés sur un poste décroissant dont 18 sur un poste décroissant visé au Livre2

Les répartition des salariés « candidats » par business montrent une progression forte d’ES sur HPEF (44 sur 67 dont 29 rien que sur OTS) et moindre sur HPECCF (18 sur 56 dont 5 sur OTS). La Direction nous indique qu’elle ne voit pas d’effet sensible de l’annonce CSC pour le moment amis ce n’est pas notre lecture des données.

La GPEC et CSC

Les débats en CE cette semaine sur le projet de GPEC OUT ont également soulevé la question de l’impact de l’annonce CSC. Comme l’a fait justement remarquer l’expert Sextant, le projet de PSE n’est pas équilibré entre les business puisque le nombre de congés de mobilité ouverts sur ES est faible alors que c’est un business où se trouvent le plus de postes décroissants, 80% des postes décroissant sont dans ES sur HPEF et 40% sur HPECCF).

La Direction a tenté de justifier son projet en insistant sur l’investissement réalisé sur OTS pour former les salariés (nous avons demandé que cet investissement se poursuive et soit même amplifié en amont du projet CSC). Et d’indiquer qu’elle ne pouvait plus, à ce stade, modifier les équilibres de son projet sans prendre le risque de devoir tout recommencer. Et de rajouter que le projet de GPEC pourrait ne pas aller à son terme en fonction du calendrier social lié à CSC.

Une analyse très éclairante de l’expert des CE

Les réunions de cette semaine ont permis à l’expert des CE, Sextant, de présenter son rapport sur le projet de PSE GPEC (communément appelé projet GPEC OUT) de la Direction. L’expert souligne non seulement que le projet de suppression de postes n’est pas équilibré (lire ci-dessus) mais aussi et surtout que ce projet risque d’affaiblir notablement les activités à HPEF et HPECCF.

  • Les PSE précédents touchaient surtout les postes de faible valeur ajoutée, désormais tous les postes de tous les niveaux sont touchés
  • Les regroupements et délocalisations géographiques dépassent les périmètres stricts des centres d’expertise développés dans les pays à bas coût. Des postes parfois à très haut niveau de compétences sont ainsi supprimés en France (postes R&D TSS ou software regroupés aux USA, contrôleurs financiers ou marketing délocalisés, risque sur les ventes partenaires, etc.),
  • Les pertes de compétences en France risquent d’affaiblir les activités, de fragiliser les sites en France et de mettre la pression sur les salariés restants qui devront compenser la baisse de qualité probable induite par les délocalisations,
  • Les suppressions de postes se mettent en place avant même que des volontaires se soient manifestés. Les salariés, s’ils ne sont pas volontaires, conservent en principe leur poste mais que sera le contenu de ces postes ?

L’analyse des conséquences du projet CSC n’a pas pu être faite par Sextant qui note toutefois plusieurs points importants concernant les positionnement stratégiques et les évolutions ES et CSC. Le graphique suivant souligne le challenge que représenterait le projet de split fusion ES/CSC :

sextan

La prochaine session CGE-CGC sur la GPEC : le 21 juin 

Les sessions CFE-CGC sur la GPEC continuent de rencontrer un vif succès. Pour vous inscrire à la prochain session, le 21 juin de 12h30 à 14h répondez à ce mail ou bien inscrivez-vous directement sur le lien  http://cfecgc-hpe.org

Une équipe CFE-CGC à votre écoute

N’hésitez pas à contacter vos interlocuteurs GPEC CFE-CGC