Mise à jour de la classification de nos emplois GPEC

Aux termes de l’accord GPEC en vigueur, une commission paritaire appelée « Observatoire National de l’Emploi » (ONE) doit se réunir deux fois par an chez HPE, afin notamment d’émettre des recommandations sur les évolutions de la cartographie des Emplois et des outils descriptifs de la GPEC.

L’ONE s’est ainsi réuni ce mardi 18 Avril, avec du retard, et la Direction y a présenté à vos élus l’évolution des emplois chez HPE.

Nous constatons que certains managers diffusent déjà à leurs équipes la nouvelle classification de leurs emplois, aussi nous vous proposons dans ce flash un rapide tour d’horizon, afin de resituer les choses dans leur contexte.

Quelques rappels

Pour mémoire, les catégories d’emploi GPEC sont définies comme suit :
– Emplois en émergence : emplois en train d’apparaître du fait d’une évolution des activités et des technologies et des choix stratégiques selon HP. Emplois qui devraient générer des créations de postes.
– Emplois en tension : emplois pour lesquels les postes de travail risquent de ne pas être pourvus par manque de ressources et/ou pour lesquels l’offre de main-d’œuvre est réduite. Emplois qui peuvent générer des créations de postes.
– Emplois en croissance : emplois qui vont générer des créations de postes.
– Emplois stables : emplois dont les perspectives d’évolution sont stables, pour lesquels les besoins sont récurrents.
– Emplois sensibles : emplois dont les perspectives d’évolution économiques ou technologiques pourraient entraîner une baisse des effectifs et/ou une évolution importante des compétences.
– Emplois en décroissance : Emplois conduits à décroitre sur la durée de l’accord, du fait des évolutions tant internes qu’externes des métiers, et de la nécessaire adaptation des compétences et des emplois.

Les deux dernières catégories font l’objet de mesures spécifiques dans le cadre de l’accord GPEC, afin de développer l’employabilité des salariés positionnés sur des emplois sensibles ou en décroissance, et de faciliter leur mobilité vers des emplois des quatre premières catégories.

La fameuse « GPEC Out » n’est ouverte qu’aux emplois en décroissance, et la CFE-CGC est à l’origine d’un dispositif complémentaire dit de « substitution », qui a été intégré à l’accord (cf. nos communications sur ce sujet)

Le cru GPEC 2017

A ce stade, 34 emplois pourraient être classés en décroissance chez HPF et 31 sur HPCCF en 2017, et ces emplois pourraient concerner un total de 334 salariés, soit environ 20% de nos effectifs.

Mais les scissions passées et à venir rendent difficiles les points de comparaison, d’autant plus qu’il n’y a pas de correspondance exacte entre les job-codes et les emplois GPEC. Le chemin est donc encore long avant d’avoir une vision claire et de pouvoir émettre des avis éclairés.

Vos élus et leurs experts continuent le travail d’analyse, et nous restons vigilants et actifs sur ce sujet majeur.

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à contacter vos représentants CFE-CGC

Laurent Juvigny Pablo Sanders