“Négociations” Annuelles Obligatoires : aucune avancée

Alors que la troisième réunion sur le thème des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) vient de se terminer, force est de constater que la Direction n’a pas amélioré les premières propositions présentées le 26 octobre.
La CFE-GCG regrette :
– la faible part donnée aux salariés concernant les augmentations salariales annuelles : 0,75% pour les augmentations annuelles au mérite dans le cadre des FPR
– l’absence de discussion sur l’épargne salariale, avec un risque de disparition du dispositif d’abondement PEG/PERCO
– l’absence de propositions de la direction en ce qui concerne le rééquilibrage de la pyramide des âges, dont notamment :
o l’embauche des jeunes,
o les dispositifs de PDAV,
o l’aide au rachat de trimestres cotisés,
o la cessation progressive d’activité
– la discrimination croissante en termes d’augmentations salariales, alimentée par
o des augmentations off-cycle, dont le montant est équivalent au budget global des augmentations salariales annuelles, mais au bénéfice d’un petit nombre de salariés (+ de 1,7 M€)
o des augmentations toujours plus importantes pour les managers , entre 2,5% et 4,5%
– l’annonce de négociations à venir concernant la complémentaire de santé et la prévoyance, qui laissent présager une baisse du niveau des prestations.

La compagnie vit une période de transformations majeures et la CFE-CGC déplore la non reconnaissance des efforts fournis par les forces vives qui sont au cœur de ces mêmes transformations

Ces NAO semblent attester d’une dégradation du dialogue social chez HPE. La CFE-CGC est en désaccord avec ce processus et refuse de signer le PV attestant de ce simulacre de négociation.

Vos négociateurs

Thierry Holer
Laurent Juvigny
Laurence Lecomte
Jean-François Malras