Poursuite du démantèlement d’HPE avec l’externalisation de GIT ?

Le projet de scission HPE/ES-CSC en cours d’examen aux CE HPF et HPCCF à connu hier un rebondissement. La Direction a en effet indiqué son intention de passer la « quasi-totalité » des effectifs de ce qui a longtemps été appelé Global IT dans Newco.

Le secrétaire du CE HPCCF a de suite contacté l’avocate du CE et la réponse des élus a été unanime et très explicite : si HPE tente de passer en force, le recours au tribunal s’imposera.

Une annonce qui serait presque passée inaperçue

Les rumeurs courraient depuis quelques semaines et devenaient insistantes depuis quelques jours avec notamment l’envoi à des salariés de GIT aux US de lettres leur indiquant si ils allaient dans ES-CSC ou pas et un webcast franchement ambigu. Les informations convergeaient dans le sens d’une externalisation de l’essentiel des fonctions GIT vers ES-CSC, HPE devenant simplement acheteur de prestations pour ses propres besoins.

Lors du CE HPCCF du 22 septembre, la Direction a fait été de ce projet en indiquant l’inclure simplement dans la gestion de la scission HPE/ES-CSC en France.

Une question de périmètre et non de détourage

La Direction a tenté de faire passer le projet comme une modification du détourage concernant les postes qui devaient rester dans HPE ou aller dans ES Newco.

En réalité, le projet pour GIT n’est pas une question de détourage (les 55 postes HPCCF sont d’ailleurs bien détourés, une vingtaine seulement devant aller en principe dans ES). Il s’agit une question de périmètre global du projet.

Ce projet n’a pas fait l’objet de la négociation sur la scission HPE/ES-CSC cet été

Le secrétaire du CE HPCCF, Christophe Hagenmuller, a souligné que ce projet n’avait jamais été mentionné cet été pendant les difficiles négociations sur la scission HEP/ES-CSC, ni en juillet ni encore récemment fin août.

Il a de suite saisi l’avocate du CE qui a confirmé l’irrégularité de la manœuvre de la Direction.

La réponse des élus du CE HPCCF a été unanime

Les élus du CE ont voté à l’unanimité la motion suivante :

« Les élus sont en information en vue d’une consultation sur le projet de séparation des activités Enterprise Services (ES) de Hewlett Packard Enterprise.

Ce jour, la Direction informe les élus d’un nouveau projet consistant à transférer la totalité des effectifs Global IT (cad l’informatique interne ), y compris les salariés travaillant exclusivement ou très majoritairement pour EG ou SW.

Les élus exigent que la Direction revienne au périmètre de consultation de la séparation ES de HPE. En cas de besoin, les élus se réservent le droit d’ester en justice. »

La Direction a indiqué qu’elle répondrait à cette motion ultérieurement. La CFE-CGC est totalement opposée à ce n-ième démembrement d’HPE.

Cordialement,

L’Equipe CFE-CGC HPE