RUPTURE DES NEGOCIATIONS !

La situation est grave ; à vous d’en juger !

Le projet de scission – fusion ES/CSC annoncé le 24 mai 2016 par la CEO d’HPE représente l’un des projets les plus importants et les plus risqués pour les salariés de Hewlett Packard Enterprise.

La Direction vient de nous adresser un projet d’accord calamiteux, en omettant délibérément de répondre aux revendications intersyndicales qui lui avaient été présentées mais aussi en reniant les rares engagements qu’elle avait pris le 20 juillet au soir.

Les 6 Organisations Syndicales avaient pourtant construit et exprimé d’une seule voix un tronc commun de revendications équilibrées visant à préserver les salariés concernés par le projet. Vous en trouverez les détails en fin de ce document (*).

La Direction propose à  la signature le pire des accords de méthodologie qui ait jamais été présenté. Ceci dénote un mépris total des attentes des salariés et du travail réalisé au travers des propositions faites par l’intersyndicale à la Direction.

Ce projet d’accord méthodologique ne contient aucun ensemble d’engagements qui puisse rassurer les salariés et leur permettre d’adhérer aux stratégies des entreprises Newco et Hewlett Packard Enterprise.

Au travers de ce texte, la Direction démontre :

  • le refus de fait de tout dialogue social
  • l’absence totale et délibérée de volonté de parvenir à un accord de méthodologie.

Elle devra assumer l’échec de cette négociation.

L’intersyndicale a missionné ses avocats pour préparer l’ensemble des contentieux judiciaires en contestation de ce projet de scission/fusion. Elle utilisera tous les moyens à sa disposition pour contrecarrer la mise en œuvre de ce projet.

Nous sommes tous concernés ! Nous vous invitons à vous rapprocher de vos organisations syndicales pour vous associer aux actions collectives et individuelles que nous allons engager.

(*) Rappel des revendications intersyndicales en 9 points :

  1. Minimum des garanties de l’accord méthodologie HPE/HP Inc, de date à date.
  2. Ni fusion, ni externalisation pendant 36 mois pour les salariés NewCo
  3. Pas de fermeture de sites pendant 36 mois sur les trois sociétés HPF, HPCCF et NewCo. Maintien des Data Centers sur les sites existants pour la même durée.
  4. Pas d’activation des clauses de mobilités contractuelles individuelles pour les salariés transférés Newco pendant 36 mois.
  5. Accord de Cessation Progressive d’Activité (CPA) à mettre en œuvre chez HPF et HPCCF en amont du transfert chez NewCo.
  6. Une possibilité de départ volontaire devra être ouverte chez NewCo postérieurement à une période 8 mois après le transfert dans le cadre de l’accord GPEC avec, à titre temporaire et exceptionnel, la renégociation à la hausse du seuil de 3,5% et l’obligation d’intégrer dans le dispositif les salariés sans affectation pérenne.
  7. Détourage, d’une part, des salariés occupant des fonctions centrales, et d’autres part, des salariés ES qui sont affectés sur des missions en dehors d’ES avec repositionnements correspondants.
  8. Budget formation de 3% minimal de la masse salariale sur NewCo (hors salaire et formation obligatoire) avec budget centralisé en France et maintien dans NewCo :
  • des enveloppes financières de formation validées en CE pour OTS,
  • des engagements individuels de formation consentis aux salariés.
  1. Comité d’Enteprise :
  • Newco : 13 titulaires et 13 suppléants,
  • Dotation Activités Sociales et Culturelles sans changement de 1,5% dès la création Newco, sans attendre la mise en place du CE,
  • Dotation supplémentaire  CE HPF et HPCCF pour gérer les conséquences de la scission =>200 000€ par CE.